FAQ Dératisation

Plus de 185,000 clients satisfaits depuis 1976

ECO PEST tient à cœur la satisfaction de sa clientèle. Quel que soit le type de problème que nous avons traité chez vous, subsiste-t-il des inquiétudes dans votre esprit, des doutes pour l’avenir ? Soyez tranquille, nous avons des réponses à vos questions.
Consultez notre FAQ (Foire aux questions) pour connaître la réponse aux questions les plus souvent posées ou contactez-nous au 01 80 90 98 22

Vous avez une question ?

Nous avons la réponse

DÉRATISATION

Les rats peuvent être vraiment dérangeants et peuvent présenter des risques. Il est primordial de dératiser le plus rapidement possible son appartement pour endiguer l’infestation. Il existe de nombreuses méthodes, mais il est conseillé de faire appel à des professionnels. Plus de détails sur notre page dédiée à la dératisation.
Bloquez tous les points d’accès, les trous dans les murs, avec de l’acier pour empêcher les nuisibles de ronger. Seulement ensuite, piégez le grenier. Il sera isolé de l’extérieur et chaque nuisible piégé stoppera l’infestation rapidement. Une isolation au chanvre est également un bon moyen pour repousser les rongeurs. Si vous avez des doutes, appelez des professionnels.
Depuis le règlement sanitaire de 1975, la dératisation est à la charge du propriétaire. Attention, le locataire a toutefois l’obligation de maintenir son logement propre. Si le propriétaire constate que le locataire ne fait pas le ménage, entrepose de la nourriture, la dératisation pourra être à la charge du locataire. À noter que depuis la fin des années 80, les produits de dératisation peuvent être inclus dans des charges. Dans ce cas, le bailleur ne paiera que la main-d’œuvre et le déplacement, les produits seront à la charge du locataire. La lecture de votre contrat de location devrait vous renseigner sur ce point.
Il existe différentes réglementations qui dépendent essentiellement de votre statut : propriétaire ou locataire et de la nature du bien (Maison, appartement, immeuble, restaurant, lieux recevant du public, etc.). Il faut également prendre en compte les arrêtés municipaux, certaines municipalités imposent des règlements sanitaires ou des plans de dératisation plus ou moins restrictifs. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter votre conseiller juridique (souvent inclus dans vos contrats de multirisque habitation ou professionnels), il sera vous expliquer dans quel as de figure vous êtes et quelles sont vos obligations concernant la dératisation.
Une dératisation se déroule en plusieurs étapes 1. Diagnostiquer l’infestation 2. Choisir la meilleure méthode pour dératiser 3. Estimer la durée de l’intervention ainsi que son coût 4. Dératiser 5. Contrôler Une entreprise de dératisation doit vous fournir un devis détaillé et vous donner tous les conseils nécessaires pour que la dératisation soit un succès.
Le prix de la dératisation varie en fonction de la surface du lieu à traiter, du nombre de rongeurs évalués lors du diagnostic. Le prix du service varie également selon que vous êtes un professionnel ou un particulier, en effet, les professionnels, surtout des secteurs de la restauration et de l’alimentation, ont des contraintes légales à respecter qui justifieront l’écart de prix.
Il existe de nombreux produits pour chasser les rats ou les exterminer. Des répulsifs naturels, des poisons ou encore des gaz. Votre dératiseur saura vous conseiller le produit le plus adapté à votre situation.
Si vous êtes locataire et même si la facture sera pour votre propriétaire, c’est à vous de contacter votre bailleur ou un service de dératisation. Si vous constatez la présence de rats dans les parties communes de votre immeuble, vous devez prévenir votre propriétaire, le syndic ou l’assemblée des copropriétaires. Plus vite l’information sera prise en compte, plus rapide sera la dératisation.
La mort-aux-rats est une substance active qui est capable de tuer des rongeurs. Le poison connu sous le nom de mort-aux-rats est un produit à base d’arsenic ou de thallium. Les nouveaux rodenticides sont maintenant des anticoagulants qui présentent beaucoup moins de danger pour les animaux de compagnie et les humains, qui pourraient être en contact avec ces poisons.
La mort-aux-rats est, comme tous les poisons, à utiliser avec énormément de précautions. Passer par un service de dératisation vous garantit une bonne utilisation de ces produits toxiques. Si vous devez utiliser vous-même ces poisons, prenez toutes les précautions nécessaires : grand masque respiratoire, éloignement des animaux domestiques, éloignement des jeunes enfants, etc.
Oui, là mort-aux-rats peut tuer un chat ou un chien bien gérer le poison. Les nouveaux produits utilisés sont connus et comportent des antidotes. Il faut toutefois que l’animal soit conduit le plus rapidement possible chez un vétérinaire.

COMPORTEMENT DES RATS

Les rats des villes, contrairement à leur cousin le rat des champs, vivent cachés et ils ne sortent que la nuit. On les trouve dans les égouts, car ils aiment l'humidité et y trouvent de nombreux éléments à grignoter et à manger. Le rat des villes vit essentiellement dans les sous-sols des immeubles et dans les caves. Il y’a peu de chance de les voir dans les étages, cependant en l'absence de prédateurs, ils peuvent très certainement monter dans les étages, en recherchant de nourriture. Il n'est pas rare de les voir aux abords des jardins publics qui leur permettent de trouver de la nourriture et de la terre pour construire un terrier.
Le rat des champs, contrairement à son cousin de ville, n'aime pas l'humidité. Vous le verrez plutôt dans les jardins, dans les champs, que dans votre cave. Ils apprécient tout particulièrement les greniers à foin ou tous les endroits où vous pouvez ranger au sec des fruits, des graines ou des légumes.
Il suffit d’une ouverture de 2 centimètres de diamètre pour qu’un rat arrive à se faufiler, les aérations, les passages de câbles, les passages de tuyaux sont autant d’entrées que le rat peut utiliser. C’est pour cela qu’une des opérations de dératisation consiste à trouver les brèches et à les obstruer afin que le rat ne revienne pas dans votre logement.
Oui, les rats sont dangereux et ce pour de nombreuses raisons. Ils sont porteurs de maladies, qu'ils transmettent à l'homme, et à force de tout ronger, les dégâts occasionnés peuvent être dangereux (câble électrique, câble d'ascenseur …). Les maladies transmissibles par le rat sont : - la salmonellose - la lestospyrose - la rage - le typhus - … On sait également que les rats ont souvent des puces et que les puces sont un des vecteurs de transmission de maladies comme la peste, qui a ravagé l'Europe au moyen-âge.
Les rats ne font pas de galeries, il n'y a que le rat taupier qui vit sous terre dans les prairies et les jardins. Les rats des villes peuvent faire quelques galeries essentiellement pour la nidification surtout dans les égouts. Ils peuvent également se creuser des terriers dans les jardins publics.
Les rats ne sont pas de très bons grimpeurs, ils peuvent grimper mais ne sont pas capable d'escalader un mur. C'est la raison pour laquelle on les trouve le plus souvent dans les caves, les jardins et au rez-de-chaussée.
Le rat est un omnivore, il mange tout ce qu'il arrive à attraper : céréales, graines, fruits, légumes, mais également des escargots, des larves, des insectes, des petites grenouilles et également des œufs d'oiseaux. Le rat ne s'attaque pas aux oiseaux adultes, mais il va être attiré par les graines que vous pouvez leur donner. C'est la raison pour laquelle, si vous nourrissez les oiseaux, faites attention à ce que les graines ne soient pas accessibles facilement pour les rongeurs.
Il y a peu de chances qu'un rat tue une poule, il y’a plus de chance que celui-ci s'intéresse aux graines, que de vouloir manger la poule. Il est évident que si le rat rentre dans le poulailler et tente de s'attaquer aux poussins, il est possible que la bagarre entre le gallinacé et le rongeur provoque des dégâts. Il y’a cependant plus de risques avec les renards qu'avec les rats.
Il paraît évident qu'un composteur attire les rats. Il y’a dans le composteur des restes de nourriture et (épluchures de fruits, épluchures de légumes, morceau de viande, des insectes et des vers de terre). C'est un paradis pour tous les rongeurs et spécialement pour les rats.
Bien que le rat soit un omnivore, il préfère un régime végétarien (graines, légumes, verdure, foin, fruits …) mais le rat est aussi un opportuniste, il mange ce qu'il trouve et, en fonction de la saison, il n'est pas rare de le voir manger autre chose que des graines.
Un terrier de rat dans un jardin et facile à différencier d’un terrier de taupe. La taupe sort la terre et vous laisse un monticule que vous ne pouvez pas louper dans votre jardin alors que le rat ne laisse que très peu de traces et vous ne constaterez qu’un trou dans la terre. Le trou est généralement assez proche d’une source de nourriture. Il se peut que le rat fasse directement son terrier dans le compost.
Ce n’est pas la poule en elle-même, mais le foin, les graines, les œufs, bref c’est la nourriture qui va les attirer. Si vous avez un poulailler, il conviendra d’être vigilant de ranger les graines de vos poules dans une boîte hermétique pour éviter de nourrir tous les rongeurs du quartier.
À la campagne, les rats et les souris sont attirés par les fourrages, les grains pour les animaux, les graines dans les champs, etc. En ville, la nourriture accessible, les égouts, les poubelles, les composteurs attirent très facilement les rongeurs. Il est donc nécessaire de toujours fermer le couvercle des poubelles et de ne pas laisser traîner de la nourriture accessible trop facilement.

SE DÉBARRASSER DES RATS

Il y a plusieurs centaines d’années, avoir un chat pouvait se révéler efficace, mais aujourd’hui les félins sont bien trop nourris pour daigner chasser les rats. Cependant, la présence de chat même de chien a tendance à les tenir à l’écart. Pour faire fuir les rats, il n’y a que très peu de solutions efficaces certaines huiles essentielles (clou de girofle, menthe poivrée) sur des boules de coton à proximité de la nourriture peut les dissuader d’approcher. Une dose d’adoucissant lessive sur du coton peut aussi les inciter à faire demi-tour. De façon plus générale, les odeurs fortes ont tendance à les tenir éloignés.
Il existe un tas de méthodes pour se débarrasser des rongeurs. Une multitude de pièges est ouverte au grand public, létaux ou non, de la tapette à rat classique au piège répulsif à ultrasons. Il y en a pour tous les gouts et tous les types d’infestation. Choisissez le piège que vous préférez en fonction de vos désirs. Malgré toutes les méthodes disponibles, une intervention par des professionnels restera la plus efficace.
Il est plus complexe de les chasser des combles, car ils sont moins accessibles pour nous pour aller poser des pièges. Faites attention à ne pas entreposer de nourriture dans vos combles, à vérifier régulièrement que la laine de verre ne sert pas de nids et placez tes boules de coton avec des huiles essentielles de façon régulière. Vous pouvez également demander à votre couvreur de vérifier votre toiture afin de déceler des points d’entrée et le cas échéant de les faire obstruer. Toutefois dans les combles vous risquez plus souvent de rencontrer des loirs que des rats. Placez des pièges pour capturer les animaux vivants et les relâcher plus loin dans la nature.
Identifiez les fissures ou les trous par lesquels les rats peuvent rentrer et bloquez-les avec de l’acier qu’ils ne pourront pas ronger. Nettoyez le grenier et rendez-le hermétique au reste de la maison. Empêchez les rats de circuler et utilisez des répulsifs et les rats se décourageront.
Pour faire fuir les rats naturellement, les odeurs fortes comme les huiles essentielles, les assouplissants pour le linge peuvent se révéler efficaces. Les appareils à ultrasons peuvent également vous donner de bons résultats. Il peut être également intéressant à placer des ratières pour capturer les rats vivants et les relâcher.
Pour éloigner les rongeurs de votre potager sans avoir à utiliser des produits chimiques qui pourraient polluer vos légumes et fruits, il existe différents moyens naturels : - Protégez vos plantations avec un grillage très fin. Pensez à le placer au fond du trou pour protéger vos racines. - Désherber les pieds de vos plantes, en effet les grandes herbes ou le feuillage au pied des arbres fruitiers ou des arbustes à fruits comme les framboisiers sont propices aux cachettes des mulots, des campagnols et autres petits rongeurs. - Éviter le paillage surtout si vous avez déjà constaté la présence de rongeurs la paille ne ferait que leur offrir un habitat confortable. N’hésitez pas à vous rapprocher de vous conseiller en jardinerie, ils auront des solutions naturelles à vous proposer comme le sureau (en bâton ou en purin), du ricin, etc.
Une dératisation faite par des professionnels est l’idéal pour chasser les rats d’un poulailler sans mettre en danger les autres animaux. Il faudra être attentif à ce que les pièges soient placés de façon à ne pas blesser vos poules. Il vous reste toujours les solutions naturelles comme les chats ou certains chiens de race comme les Jack Russell terriers.
- Les céréales (pâtes riz, etc.). - Pain dur, biscotte, gâteau sec - Fruits, légumes, etc. Vous avez l’embarras du choix ! À noter que le fromage, contrairement aux idées reçues, n’est pas l’aliment préféré des rats.
Les odeurs fortes font fuir les rats — huiles essentielles de menthe poivrée, d’eucalyptus… vous pouvez également essayer les parfums synthétiques comme ceux de vos adoucissants pour le linge. L’eau de javel peut se révéler efficace également à condition que la dose soit assez forte.
Dans les nombreuses solutions que vous pouvez trouver sur internet pour vous débarrasser des rongeurs, le coca revient de façon régulière ; cette boisson très sucrée les attire et va les rendre obèses et diabétiques. Toutefois si vous cherchez une solution rapide, les abreuver de coca n’est pas la méthode de dératisation la plus efficace.
Les rongeurs n’aiment pas les odeurs fortes, l’odeur prononcée de la javel peut permettre de les éloigner. L’inconvénient de cette méthode et qu’il faut utiliser une dose importante et la renouveler régulièrement pour qu’elle soit efficace.
La menthe est très efficace pour repousser les rats qui n’aiment pas son odeur. Dans un potager planter de la menthe à intervalles réguliers peut vous prémunir contre les attaques de rongeurs.
Le rat des champs a beaucoup de prédateurs : les rapaces, les serpents, des petits mammifères carnivores comme La Fouine ou le putois, les renards, les chats et certaines races de chiens spécialisés dans la chasse aux rats. Le rat des villes n’a que très peu de prédateurs ce qui en fait un nuisible particulièrement envahissant.
En ville, le peu de prédateurs des rats ne nous fournit pas une longue liste d’animaux capables de faire fuir les rats. Nos animaux domestiques, plus particulièrement les chats, ils sont souvent trop bien nourris pour être de réels prédateurs des rongeurs. À la campagne, les chats ont souvent conservé un instinct de chasseur plus marqué, cela peut être suffisant pour ne pas être envahi par les rats.
Pour dissuader les rongeurs de s’introduire chez vous et les faire fuir, il y a plusieurs méthodes. Si vous possédez un jardin, nettoyez-le, les détritus attirent les rongeurs. Veillez aussi à l’hygiène à l’intérieur de la maison, sortez régulièrement les poubelles, ne laissez pas traîner de nourriture. Pour les rats des toits, identifiez les fissures dans le logement et colmatez-les de l’intérieur.
Les anticoagulants sont aujourd’hui les poisons pour les rats les plus utilisés. Les produits à base d’arsenic sont maintenant interdits. Les neurotoxiques ou les cardiotoxiques sont interdits dans les dératisations, car trop dangereux pour les opérateurs et pour les animaux domestiques.

DANGER SANITAIRE

Après une dizaine de jours d’incubation, la leptospirose déclenche une forte fièvre, des frissons, des douleurs musculaires, des maux de tête… Les formes les plus graves s’accompagnent d’une insuffisance rénale, d’atteinte neurologique, et d’hémorragie interne.
Il est très difficile d’être catégorique sur la mort d’un animal domestique. Seule une autopsie pratiquée par un vétérinaire pourra réveiller les vraies causes. Toutefois une intoxication présente souvent les symptômes suivants : - Convulsion, - Paralysie, - Salivation importante, - Diarrhée, - Vomissement, - Fièvre, difficulté respiratoire, agitation… Ces symptômes doivent vous alerter et vous incitez à contacter votre vétérinaire le plus rapidement possible.

LES AUTRES RONGEURS

Si vous n’avez qu’une seule souris, une petite tapette à souris devrait vous permettre de résoudre votre problème. Assurez-vous toutefois de ne pas avoir un nid caché dans votre appartement.
Tout comme les rats, les souris n’aiment pas les odeurs fortes. Vous pouvez utiliser les mêmes huiles essentielles que pour les rats (menthe poivrée et girofle) L’eucalyptus (en huiles essentielles ou en plante fraîches ou séchées) est très efficace avec les souris. L’adoption d’un chat reste un des moyens les plus naturels et les plus agréables pour chasser les souris.
Les souris sont de meilleures grimpeuses que les rats. Vous pouvez trouver des nids à peu près partout dans la maison. - Dans les murs, - Dans les plafonds - Derrière les meubles, - Sous l’évier de la cuisine, - Dans la cave, - Dans l’isolation des murs, - Dans les plaques de laine, de verre…
Les souris n’aiment pas les odeurs fortes. Vous pouvez placer des cotons imbibés d’huile essentielle, de clou de girofle, gouttes d’eucalyptus sur leurs endroits de passage pour les inciter à changer de lieu. Les assouplissants liquides placés sur un coton ou les feuilles d’adoucissants pour sèche-linge peuvent aussi servir de répulsif.
En général, on remarque des petites crottes un peu partout, des traces de gras sur leur lieu de passage, car leur poil est gras, des traces de grignotage (câble, carton, aliments…). On les repère également au bruit qu’elles font dans les murs ou dans les plafonds, elles grattent, elles grignotent et le soir au calme on les entend très facilement.
Comme beaucoup de rongeurs, les souris peuvent transmettre des maladies, comme salmonelloses, leptospirose, etc. Elles peuvent aussi par les dégâts qu’elles causent créer des accidents domestiques électrocution, incendies à cause des courts-circuits occasionnés. Tout comme les rats, la présence des souris n’est pas à négliger et il convient de faire rapidement appel à une entreprise de dératisation.
Dans la nature, l’espérance de vie de la souris est d’environ 2 ans. Certaines espèces peuvent atteindre les 7 ans. En captivité, les souris domestiques ou les souris blanches peuvent vivre entre 3 et 5 ans.
On peut faire facilement la différence entre un rat et un mulot. Le rat est environ 3 fois plus gros qu’un mulot, le mulot ressemble plus à une petite souris beige avec des oreilles légèrement plus petites que celle de la souris. Le rat est plutôt gris foncé ou noir, la souris a un pelage, allant du gris au beige, sauf pour les souris de laboratoire, qui sont blanches, et le mulot a un pelage beige, beige foncé avec souvent le ventre blanc. Il est plus facile de confondre une souris et un mulot par leur taille quasi identique.
Le mulot est un rongeur de la campagne, on le trouve dans les jardins, il construit un terrier ou prend celui d’une taupe. Il est donc essentiellement attiré par la nourriture du jardin : graines, baies, insectes racines, légumes…
ECO PEST